cuirasses

Regarde, mais ne me vois pas.
Silencieusement ces êtres cuirassée de milles plis, froissée et enchevêtrée, se dissimule et se révèle.
Le corps à peine perceptible, aux regards dérobée, est pourtant là.

Ni peau, ni voix, ni même un regard auquel se raccrocher.
Tissée de songes et d'éclats, ils avancent masqués pour être.
Tu me regarde mais jamais ne me vois

Cuirasses se compose de photographie argentiques et numériques de 60x80 cm à 120 x90 cm réalisées en partie en collaboration avec Raphaël Laurand, et de performances.